ENLEVEMENT 

Angers : la mère de Vanille mise en examen et placée en détention pour le meurtre de sa fille

Le corps de la petite Vanille, 1 an, a été retrouvé ce dimanche à Angers après le déclenchement d’une Alerte enlèvement. Sa mère, Nathalie Stephan, 39 ans, a été mise examen pour meurtre sur mineur ce mardi matin et placée en détention provisoire.

Le mobile s’éclaircit concernant le décès de Vanille, 1 an, retrouvée morte à Angers dimanche. Alors que le procureur de la République, Eric Bouillard, a indiqué lundi que les faits étaient “prémédités” et “relèvent de la qualification juridique d’assassinat”, Nathalie Stephan, la maman de la petite fille a été mise en examen ce mardi matin pour homicide après avoir été présentée à un juge d’instruction. Elle a été placée en détention provisoire.

L’autopsie pratiquée en début d’après-midi a confirmé le décès de la petite fille, par étouffement. La mère a avoué durant sa garde à vue “avoir donné la mort à son enfant vendredi, avant même l’heure à laquelle elle devait la remettre” à sa référente de l’aide sociale à l’enfance (ASE), avait indiqué le procureur dimanche. Vanille est morte le 7 février, jour de son premier anniversaire. Pour ces faits, Nathalie Stephan, qui doit être présentée à un juge d’instruction mardi 11 février, devrait être mise en examen pour meurtre sur mineur de 15 ans et placée en détention

“Rien ne laissait présager une telle issue”
Selon le procureur de la République, la mère de Vanille avait prémédité son geste. Un geste que personne ne pouvait d’ailleurs prévoir, selon les déclarations du président du Conseil départemental, qui affirme par ailleurs que les services sociaux ont suivi toutes les procédures. “Il n’y avait aucune violence, rien ne laissait présager une telle issue”, a-t-il dit. Au contraire, la mère était décrite comme une personne “qui s’investissait de plus en plus” auprès de son enfant.

Pourquoi un tel geste ? Le procureur a expliqué, ce lundi, que celui-ci était lié au départ de la mère du centre maternel d’Angers, un foyer pour femmes enceintes et mères isolées, qui l’hébergeait. Le départ était prévu ce lundi 10 février, après lui avoir été notifié le 3 décembre dernier. Nathalie Stephan était hébergée dans ce centre depuis un an.

Les questions autour des mesures de protection de Vanille, placée dans un foyer pour enfants

Sa fillette avait été confiée à l’ASE et placée dans une famille d’accueil par le juge des enfants, mais elle pouvait continuer à voir sa mère régulièrement pendant un temps donné durant la semaine. Les services de l’Etat nient tout dysfonctionnement. “Il n’y a absolument pas eu de négligence de la part des services d’aide à l’enfance”, a certifié le procureur.

Related posts

error: SITE PROTEGER